5 mesures pour lutter contre les violences sexistes au travail

La CGT se félicite de l’annonce par le Président de la République d’une loi contre les violences sexistes et sexuelles. Cependant, aucune mesure contre les violences au travail n’y est prévue, aucun moyen humain et financier n’est budgété. Pire, les ordonnances Travail suppriment les outils de prévention (les CHSCT) et fragilisent les protections contre le licenciement.

Les violences sont au coeur des inégalités entre les femmes et les hommes, elles s’inscrivent dans un continuum et remettent en cause le droit au travail des femmes. La CGT demande qu’un volet sur les violences au travail soit ajouté dans le projet de loi annoncé par le Président de la République et que les moyens humains et financiers nécessaires à la lutte contre les violences soient dégagés dès 2018. La CGT demande l’intégration systématique, dans les négociations sur l’égalité professionnelle dans les branches et les entreprises, de mesures de prévention des violences et de protection des victimes.

La lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail nécessite 5 mesures :

– Des sanctions pour généraliser la prévention

– Des droits pour les représentant.es du personnel

– Un plan d’urgence pour la formation et la prise en charge des victimes

– De nouveaux droits pour protéger les victimes

– Des prérogatives et moyens renforcés pour l’inspection et la médecine du travail

Le dossier sur les cinq mesures:

CGT – 5 mesures pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles a…

Le guide CGT combattre les violences sexistes

guide-cgt-combattre-violences-sexistes

Imprimer cet article Télécharger cet article