Santé au travail: un site ressource pour la FPT

Un site sur la santé au travail dans la FPT: cliquer ici

ECOUTER , COMPRENDRE , AGIR


La santé, la place de l’individu au sein des organisations du travail sont au centre des préoccupations d’un nombre croissant de salariés. Le CHSCT est un outil pour les salariés comme pour le syndicat, c’est pourquoi nous avons regroupé sur un site Internet les différents champs d’actions et de compétences. L’intervention syndicale est indispensable pour regagner le respect, la dignité, l’égalité, la reconnaissance de la personne au travail. Notre réflexion porte également sur l’élaboration de stratégies d’actions face aux violences du travail et au harcèlement moral, entamée avec les chercheurs dans le cadre de l’ISERES (ancien Institut Syndical d’Études Recherches Économiques et Sociales de la CGT). Elle se poursuit, depuis, sous d’autres formes, notamment dans le cadre des travaux de l’activité « Travail » de la Confédération et de la mise en œuvre du Projet confédéral « Pour une politique de Santé publique par l’intervention des salariés sur leur travail ! » adopté le 17 mars 2005 par la Direction Confédérale. Des initiatives de Recherches/Actions sont également menées dans le cadre de l’IRES (Institut de Recherche Économique et Sociale) avec le laboratoire CERTOP (Centre d’Étude et de Recherche sur le Travail, l’Organisation et le Pouvoir) du CNRS, dirigé par Gilbert De Terssac, ainsi, par ailleurs, que du laboratoire de Psycho dynamique du travail du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) dirigé par Christophe Dejours.

– Les liens étroits de la CGT, son histoire avec les milieux culturels sont un héritage précieux. C’est pourquoi nous pensons que la créativité de chacun et chacune doit être valorisée à travers nos pratiques syndicales, comme par exemple : la CGT à UZESTE Musical.Visage,village des arts à l’œuvre.

– Enfin, ce site n’aurait pu voir le jour sans la presse de la CGT (notamment la NVO,OPTIONS).


RENCONTRES SANTÉ 2010 : BIEN – ÊTRE ET SANTÉ AU TRAVAIL
• Discours d’ouverture de Gilles Roussaux, président de l’Union des Mutuelles de France Haute-Savoie.
• La santé au travail : quels enjeux de santé publique ? Dr Omar Brixi, médecin de santé publique, membre du conseil scientifique du fonds de prévention.
• Qu’est-ce que le travail ? – Qu’est-ce que la santé ? Quels enjeux pour les salariés ? Serge Dufour
• État des lieux de la santé des territoriaux. Nadim Fares, coordinateur du Fonds de prévention de la caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales .
• L’insaisissable mal-être au travail dans la fonction publique territoriale. Gilbert De Terssac, directeur de recherche du Centre d’étude et de recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CERTOP) – CNRS – Toulouse II.
• Table ronde /débat interactif avec Philippe Davezies, enseignant-chercheur en médecine et santé au travail,Université Claude Bernard Lyon I ; Philippe Bouvier, membre du collectif Santé au travail CGT ; Serge Ddufour ; Antoine Fatiga syndicaliste CGT cheminots ; Gilbert De Terssac ; Dr Brigitte Font-le-Bret, psychiatre, spécialisée dans l’accueil des salariés en souffrance, membre de l’observatoire du stress et des mobilités forcées de France Télécom.
• Journée animée par le journaliste Dominique Durand – 4 mai 2010 – Centre des congrès – AIX-LES-BAINS


ANALYSE ET PRÉVENTION : ENTRE CHOIX D’ORGANISATION ET SANTÉ DES SALARIÉS DANS LA FPT      
Au travers de cette synthèse, le lecteur prendra connaissance des éléments les plus saillants d’une étude, conduite pour le compte de la MNT (Mutuelle Nationale des Territoriaux) et de la MTH (Mutuelle des Territoriaux et Hospitaliers) concernant la problématique « Changements/Transformations/Réorganisations et Prévention des RPS » dans trois types caractéristiques de collectivités territoriales (petite collectivité, collectivité moyenne et Communauté Urbaine).Il s’agit d’analyser et de comprendre dans un contexte de changements, à l’œuvre depuis au moins 2004 dans les collectivités territoriales, qui s’accentuent et s’accélèrent depuis la réforme territoriale et davantage encore depuis la loi n°2014-58 du 27 janvier 2014, les modalités de prise en charge de la prévention des risques psychosociaux (RPS) ou plus précisément des risques sociaux organisationnels (RSO) d’altération de la santé des agents, et parmi eux, ceux qui exercent des fonctions d’encadrement de proximité.

L’objet de l’étude concerne les macro-changements comme les changements intercommunaux de type structurel, mais aussi les changements locaux qui sont de type fonctionnel (un projet de service par exemple).

L’un des sujets privilégiés concerne notamment la rationalisation qui permet d’articuler les logiques financière, organisationnelle et professionnelle qui président à la réalisation du service au public.Cette étude propose une analyse des pratiques de changement sur le terrain pour comprendre ce qui a marché et ce qui éventuellement n’a pas marché : en effet, on peut réussir financièrement un projet et rendre un service moins satisfaisant ou bien causer des tensions organisationnelles.

Il a été possible d’observer les divers moyens mis en œuvre pour conduire ces transformations, ou désamorcer une crise organisationnelle.
Il s’agissait de comprendre comment les enjeux de santé des personnels, à présent bien connus dans ces circonstances, peuvent être pris en compte, notamment selon les dispositions de la directive européenne 89/391 du 12 juin 1989 transposées dans le Code du Travail par la loi du 31/12/91 applicable à la Fonction Publique Territoriale selon les dispositions de l’article 3 du décret 85-603 modifié « relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale ».

Il est, dès lors, compréhensible que les changements opérés puissent constituer autant d’occasions d’engendrer des RPS/RSO que d’occasions de la mise en œuvre des modalités relatives à l’amélioration des conditions de travail et à la prévention des risques professionnels.

Cette étude, caractérisée par une immersion de ses auteurs dans les différentes collectivités, tente d’appréhender les diverses modalités auxquelles il était recouru pour conduire les changements à l’œuvre, tout en identifiant les risques et les effets sur la santé pouvant être engendrés par ces mêmes changements. Comment la hiérarchie de proximité s’en « débrouillait », parfois, il faut bien le dire, au prix de sa propre santé.

L’objectif était de dégager des principes méthodologiques d’action pour la prévention de ces risques appropriables par la hiérarchie de proximité et le management, mais aussi par tous les acteurs concernés.

Gilbert De Terssac Certop Université Toulouse Jean Jaurès
Serge Dufour
Synthèse de la rechercheAoût 2015


EXPERTISE CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE      
– Quels effets sur l’amélioration de l’organisation du travail ?
– Un outil de prévention au service de la santé des agents territoriaux ?
Intervenants :
– Gilbert De Terssac, sociologue, Directeur de Recherches Emérites au CNRS, Université Toulouse Jean Jaurès (CERTOP)
– Baptiste Giraud, Maître de conférences en science politique, laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST)

Journée d’étude du 25 mai 2016 à Lyon organisée par la mutuelle MTH, le CNRS-CERTOP et le cabinet ALIAVOX.

Montage vidéo : EO Production
Musique originale : Marx Lansmark


LES DERNIÈRES PARUTIONS SUR LE SITE – AVRIL – MAI 2018


GUIDE CGT : NÉGOCIATION DE LA MISE EN PLACE, DE L’ÉLECTION ET DU FONCTIONNEMENT DU COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE      
Combattre les ordonnances c’est obtenir que l’accord de branche accorde le maximum de droits aux salariés, notamment en terme de définition de la rémunération de base intégrant de fait les diverses primes comme l’ont obtenu, avec leurs organisations syndicales, les salariés du portuaire ou ceux du transport. Mais c’est aussi contourner leurs incidences au niveau de l’entreprise. Tel est l’objectif de ce guide que nous mettons à votre disposition. Ce guide sera essentiellement axé sur des stratégies syndicales pour peser de manière offensive sur la mise en place des CSE : gagner le maintien de représentant du personnel de proximité, une véritable prise en compte des questions d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, des droits syndicaux confortés… En appui, des fiches synthétiques sont également produites sur les représentants de proximité, le Conseil Social et Economique et d’autres faisant part de nos visées. Elles complètent les différents supports et les nombreuses fiches argumentaires produites lors de la phase d’adoption et d’élaboration des ordonnances dont le fondement demeure.
Éditions CGT – Mars 2018

GUIDE DE L’ACCOMPAGNEMENT SYNDICAL (à l’usage des militants qui reçoivent des personnes en difficulté au travail)      
Soumis à la pression d’organisations du travail pathogènes, empêchés de travailler selon leurs propres critères de qualité, dans un contexte de solitude, de plus en plus de salariés « craquent » et sollicitent les militants syndicaux. Que faire dans ce cas ? La tentation est forte de se laisser submerger par tant de souffrance et d’adresser directement ces personnes à des instances extérieures alors que nous avons un rôle militant à jouer extrêmement important.
Ce guide ne doit pas être pris au pied de la lettre. L’intuition et la spontanéité sont souvent les meilleures conseillères quand on se trouve en face de personnes en difficulté.
Il s’agit plutôt d’un recueil de conseils, des repères pour ne pas oublier de dire ou faire des choses importantes.
Ces conseils ne sont valables que si le dialogue est possible avec la personne. Si elle est déjà à un stade où on ne peut pas raisonner ni discuter, il faut lui proposer de l’adresser à des instances médicales ou autres professionnels de santé, quitte à la revoir ultérieurement.
LA CGT – Editions CGT

SANTÉ DES AGENTS : AGIR POUR TRANSFORMER LE TRAVAIL      
La fédération CGT des services publics a fait de l’amélioration des conditions et de la santé au travail un des enjeux majeurs de son processus revendicatif. Un service public de qualité pour tous les usagers des compétences territoriales ne peut être effectif que lorsque les politiques mises en œuvre sont à la hauteur des enjeux. Les moyens humains et les conditions de travail font partie des paramètres essentiels à l’efficience d’un service public de qualité. Un panel large de facteurs allant de la pénibilité au manque d’effectif affecte trop souvent la santé des agents. Les missions pénibles et physiques usent le corps et le mental, la campagne fédérale «fiers d’être fonctionnaire» témoigne ainsi de certaines situations. Les gouvernements successifs ont mené une politique qui ne vise pas à faire de la prévention de ces situations. Pourtant, créer les conditions favorables à la santé n’est pas un coût mais bien un investissement à long terme.
Le Guide – N° 862 12/2017 – Fédération CGT des personnels actifs et retraités des Services publics

COMMENT FAIRE ? GUIDE DE LA DÉMARCHE REVENDICATIVE À PARTIR DU TRAVAIL    
La CGT, lors du 50e congrès, a décidé de construire une démarche revendicative ancrée dans le travail réel et donc plus efficace puisque élaborée avec les salariés.
Deux ans après, cette démarche porte ses fruits dans nombre de syndicats mais il y a encore besoin de les aider et surtout de généraliser cette démarche. Bref, comme l’a dit Philippe Martinez, il faut changer de braquet.Ce guide a été élaboré pour vous aider. La commission confédérale « Travail-Santé » est à votre disposition pour organiser des journées d’étude afin de mieux impulser vos actions.
Éditions CGT 2016

MÉMOIRE DES EXPOSITIONS AUX RISQUES PROFESSIONNELS      
De nombreux salariés sont exposés au cours de leur parcours professionnel à des conditions de travail ou des produits pathogènes. Bien souvent, les atteintes à la santé ne surviennent pas immédiatement mais peuvent se déclarer des années plus tard. Dans certains cas, le salarié a été exposé dans plusieurs entreprises différentes, ou bien il ne travaille plus dans l’entreprise où il a été exposé, voire cette entreprise n’existe plus. Comment alors procéder pour établir les responsabilités et l’aider à faire valoir ses droits ? Afin de pouvoir dans le futur accompagner efficacement dans leurs démarches les victimes d’expositions, il est important d’agir aujourd’hui. Les membres de CHSCT ou les DP doivent monter un dossier de traçabilité dès la survenue des expositions et sans en attendre les conséquences. C’est l’objet de ce guide à l’usage de militants bien souvent désarmés devant l’ampleur de la tâche et le désarroi des victimes.
Éditions CGT 2017

ÉMISSION n°005/2 – SANTÉ AU TRAVAIL DU SYNDICAT CGT DE LA REGION GRAND EST      
Avec la participation de Jean-Pierre Chapuis (Membre du collectif « Santé-Travail-Action revendicative » de la fédération des Services publics CGT) et de Frédéric Felt (Secrétaire CGT du CHSCT du Conseil Régional Grand Est).

LE TRAVAIL À L’ÉPREUVE DU MANAGEMENT – Comprendre et dire Pour agir    
Organisé par le syndicat CGT des Agents du Département du Morbihan, ce colloque a réuni 180 travailleurs/euses : actifs, privés d’emploi, retraités, syndiqués à la CGT ou pas.
L’initiative s’inscrit dans le cadre d’une démarche syndicale de longue haleine, sur la question du travail. Elle a été précédée par une journée d’études intitulée « Sens du travail,à nous d’en décider…. » Elle sera suivie d’un autre moment consacré, lui, à l’élaborationd’une stratégie syndicale destinée à remettre la main sur le travail (novembre 2017).
L’Union Départementale CGT, la CGT Ferc, et la Confédération CGT ont été associées à l’organisation de la journée.
Comprendre et dire, pour agir » sont les trois leviers de la démarche initiée par le syndicat initiée par le syndicat CGT des Agents du Département.
L’objectif de cette journée du 28 mars était donc de donner des outils pour comprendre les mécanismes du management, ouvrir la parole sur ces questions, et commencer à socialiser
les pratiques « clandestines » des travailleurs qui résistent au management pour continuer à bien faire leur métier.
Intervenants :
Cyril Corbin, secrétaire général du syndicat CGT des agents du Département du Morbihan – Jean Claude Picavet, chercheur sociologue du travail – Vincent De Gaulejac, professeur émérite Paris 7,sociologue – Dominique Huez, médecin du travail CGT – Les travailleurs.ses de différents secteurs professionnels du Morbihan – Tony Fraquelli, Confédération CGT, activité travail – Françoise Lignier, FERC CGT ofct, activité travail
Colloque – Lorient – Le 28 mars 2017

 LES CHSCT ET LE DROIT À L’EXPERTISE : recours et usages     
Le droit d’expertise des CHSCT a été remis en question et ses conditions de mise en œuvre durcies au moment-même où il semblait relativement installé, au terme d’une utilisation croissante. Son utilité a été contestée et discutée, et pas seulement du côté de l’acteur patronal. Or l’activité concrète des CHSCT reste méconnue, en particulier au plan des conditions d’activation de ce droit et des modalités d’appropriation des expertises par les représentants du personnel. Cet article s’appuie sur une enquête conduite en PACA afin de mieux connaître les caractéristiques des CHSCT qui recourent à ce droit, et, pour ceux qui l’ont utilisé, leurs attentes à son endroit et les usages qui en sont fait. Nous éclairerons les fragilités comme les ressources offertes par ce dispositif en matière de déploiement des capacités d’action syndicale sur la santé au travail. A rebours d’une vision étroite et/ou naïve, d’une utilité et/ou d’une efficacité immédiate d’une mission d’expertise sur les conditions de travail, nous élargissons le regard aux modes pluriels de son appropriation dans la dynamique des savoirs et de l’action des représentants des salariés.
Paul Bouffartigue (Lest-CNRS) – Baptiste Giraud (Lest-CNRS) – La revue des conditions de travail – ANACT – Décembre 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article